A maior rede de estudos do Brasil

Grátis
43 pág.
Alter Ego 2 Plus Tests et Tests Corrigés

Pré-visualização | Página 1 de 21

INFO
POINTS
POINTS
186 ÉVALUATION
ÉVALUATIONL’ÉvALUATION DANS ALTER EGO +1. L’évaluation en classe de FLEQuels sont les besoins en évaluation en cours de FLE : évaluation formative ou sommative ? Avant d’entrer de façon plus détaillée dans le projet d’Alter Ego +, voici quelques rappels sur ces concepts.
Quand ? Pendant l’apprentissage :
– au cours d’une session
– à la fin de chaque unité d’apprentissage 
En fin d’un moment d’apprentissage :
à la fin d’une session de plusieurs unités d’apprentissage 
Pour quoi faire ? Partager une information sur les acquis :
pour l’  
enseignant                                                 apprenant
faire le point  
sur les acquis 
des apprenants :  
pour réviser  
éventuellement  
sa façon d’enseigner                      
faire le point sur 
ses savoir-faire ; 
prendre conscience 
de ses mécanismes 
d’apprentissage pour une 
plus grande autonomie
Motiver pour progresser
Valider des compétences de communication
Changer de niveau
Évaluation formative Évaluation sommative
Quoi ? Évaluer des objectifs d’apprentissage vus récemment
➝ Évaluation « convergente » 
Évaluer des objectifs d’apprentissage divers et de plus 
en en plus complexes
➝ Évaluation « divergente »
Quels outils ? Les compétences réceptives et productives des apprenants sont évaluées : 
compréhension orale et écrite ; expression orale et écrite.
Évaluation formative : les tests
Des activités (tâches authentiques ou semi-authentiques) en lien 
direct avec les acquis de chaque séance d’apprentissage afin de 
valider des savoir-faire ciblés.
Évaluation sommative : examens / certifications
Une ou plusieurs activités  (tâches authentiques ou 
semi-authentiques) faisant intervenir différents acquis 
des séances d’apprentissage précédentes afin de valider 
des savoir-faire multiples.
• Des questions fermées ou ouvertes de type QCM (questions à choix multiple), questions à réponses ouvertes courtes, 
appariements, classements…
• Des supports/documents oraux ou écrits, authentiques ou semi-authentiques : dialogues, annonces publiques, messages 
personnels,  interviews, micro-trottoir… affiches d’informations administratives, publicités, extraits d’articles de presse, 
extraits de lettres…
• Des sujets d’expression écrite ou orale portant sur la capacité à s’informer, (se) présenter, décrire, raconter, exprimer 
son opinion de façon simple : capacités référencées dans le Cadre commun européen de référence pour les niveaux A2-B1.
2. L’évaluation dans Alter Ego + : un projet d’abord formateur
On parle souvent d’auto-apprentissage, mais comment apprendre en autonomie si l’apprenant n’a pas conscience de ses propres 
mécanismes d’apprentissage ? L’auto-apprentissage n’est pas inné, il est le fruit d’une formation à l’autonomie. Ainsi, l’apprenant 
doit être guidé non seulement dans ses choix d’outils de travail, mais aussi sur le comment et le pourquoi de ses progrès et de ses 
échecs, c’est-à-dire le fonctionnement de son apprentissage. 
L’enseignant, dont la première fonction est d’apprendre à apprendre, se doit de mettre en place cette réflexion particulièrement en 
évaluation, puisque celle-ci permet à l’apprenant de comprendre ses propres mécanismes, de prendre conscience de ses progrès, 
donc d’être motivé et de devenir réellement autonome.
Aujourd’hui, tous les manuels fournissent des fiches d’auto-évaluation et des « portfolios ». Plus spécialement d’ailleurs depuis la 
parution des travaux du Conseil de l’Europe en 2000 : Le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (Apprendre, Enseigner, 
Évaluer) et les portfolios européens officiels : Mon premier portfolio destiné au primaire, Le portfolio européen des langues destiné 
aux adolescents et adultes ; le Portfolio de ALTE* (Association des centres d’évaluation des langues en Europe / audit en évaluation 
des langues au Conseil de l’Europe)…
Ces documents ont redonné un rôle important à l’évaluation dans l’apprentissage, en parallèle avec la formation à l’autonomie dans 
l’objectif de « l’apprentissage tout au long de sa vie ».
* ALTE (Association des centres d’évaluation en langues en Europe) est une association dont les membres produisent et assurent la diffusion des examens de langue euro-
péens. Elle comprend certains des plus importants professionnels internationaux dans le domaine des tests linguistiques : l’Université de Cambridge ESOL, l’Université de 
Salamanca et l’Institut Cervantes, l’Institut Goethe, l’Alliance Française et le CIEP, l’Université de Perugia, l’Université de Lisbonne, l’Université d’Athènes… L’association a 
été fondée en 1990 et accueille régulièrement de nouveaux membres. Tous travaillent en étroite collaboration pour classer, décrire et mettre au point des examens standards 
et des tests d’aptitude linguistique. www.alte.org.
INFO
INFO
INFOGUIDE CULTURELPoints infos
187
Alter Ego +L’évaluation
ÉVALUATION
ÉVALUATION • L’évaluation formativeAlter Ego + souhaite guider l’enseignant dans sa démarche de formateur à l’auto-évaluation, l’aider à mettre en place l’évaluation formative (car formatrice) par opposition à l’évaluation sommative (examen / certification). Le manuel propose d’aider l’apprenant à réfléchir à ses processus d’apprentissage grâce à des fiches de réflexion intitulées Vers le portfolio, comprendre pour agir (une par dossier) découpées en quatre étapes :
Votre travail dans le dossier : 
➝ Cette étape permet à l’apprenant de prendre conscience des savoir-faire qu’il a travaillés dans le dossier en s’interrogeant et en 
retrouvant dans le dossier qu’il vient de finir quelles activités lui ont permis d’acquérir de nouvelles compétences communicatives.
Votre auto-évaluation : 
➝ 1 Grâce à l’activité menée précédemment, l’apprenant peut remplir sa fiche de façon non aléatoire : il a réfléchi à ce qu’il vient 
d’apprendre et la grille proposée lui permet maintenant de s’interroger sur ce qu’il est capable de réaliser. 
➝ 2 Cette partie de la fiche oriente l’apprenant vers le test de fin de dossier qui correspond (tests disponibles dans le guide pédago-
gique). Elle propose ensuite de comparer le résultat du test avec celui de l’auto-estimation précédente. Ce moment permet à chaque 
apprenant d’ajuster la perception de ses compétences et de réfléchir à ce qu’il reste à accomplir. 
➝ 3 Cette dernière partie de la fiche favorise le dialogue entre l’enseignant et l’apprenant. Les moyens pour progresser sont cochés 
et discutés : cette étape renforce l’enseignant dans son rôle de guide qui indique des pistes et moyens pour progresser.
 • vers l’évaluation sommative
L’évaluation sommative n’est pas pour autant oubliée. Tout enseignant souhaite répondre à cet autre besoin qu’est la validation des 
compétences de l’apprenant par une institution officielle : véritable passeport dans la société dont l’impact n’est plus à démontrer. 
L’enseignant se doit donc d’entraîner ses apprenants aux Certifications de niveaux officiels,  particulièrement ceux reconnus actuel-
lement au niveau international. 
Le Conseil de l’Europe a défini six niveaux sur l’échelle des compétences en communication, et l’association ALTE a décrit les niveaux 
d’évaluation de ces mêmes compétences. Ces descripteurs nous permettent de voir plus clair dans ce qui est attendu à un niveau 
donné à la fois en contenu d’apprentissage et en contenu d’évaluation.
L’influence de ALTE au sein des travaux du Conseil de l’Europe a apporté une reconnaissance européenne à certaines Certifications 
ou Tests de niveau, en les positionnant sur son Cadre de Référence. En ce qui concerne le FLE, pour les niveaux A2-B1 européens dont 
il est question dans ce manuel, il s’agit notamment des diplômes DELF A2 et DELF B1 (ministère de l’Éducation nationale).
Positionnement des certifications et tests sur le Cadre européen commun de référence pour les langues :
A1 A2 B1 B2 C1 C2

Crie agora seu perfil grátis para visualizar sem restrições.